Catégories

Baisse des prix dans l’immobilier : le 1er effet post confinement

Baisse des prix dans l’immobilier : le 1er effet post confinement

Si on se réfère aux derniers mois, on constate que le dynamisme du marché immobilier est toujours de mise dans les grandes villes de France. On a même vu des records de prix, mais cette situation a pris un autre tournant depuis juin 2020. Ce changement, notamment une baisse des prix a été enregistrée dans la capitale.

Paris, une baisse de 2,2% sur un an

 

A voir aussi : Sous-location de votre logement sur Airbnb : est-ce légal ?

Ceux qui comptent faire l’acquisition d’un bien ne peuvent être que contents. Dans certaines grandes villes et même dans la capitale, on a enregistré une baisse des prix sur un an. À Paris, cette baisse est estimée aux alentours de 2,2% depuis le mois de juin de l’année dernière. D’autres villes ont aussi connu la même situation avec une baisse de 1,1% à Bordeaux et de 1,5% à Montpellier. Si on se penche sur le cas de Toulouse et de Lyon, la baisse n’est pas vraiment au rendez-vous. Cependant, dans ces villes, les prix stagnent.

La baisse des prix de l’immobilier ne concerne pas toute la France. Dans certaines villes, la hausse est de mise. C’est le cas à Nantes, Lille, Strasbourg et Rennes. Ce n’est pas aussi une grande surprise si Marseille voit ses prix augmenter, vu qu’ici, on ressent bien cette joie de vivre d’après la période de confinement.

A voir aussi : Primo-accédants : petit guide pour réussir un premier achat immobilier

Des prix au plus bas pour les appartements familiaux à Paris

Avant le confinement, le prix du mètre carré dans la capitale était en hausse. Il frôlait déjà les 18 000 euros et le confinement a coupé court à cette croissance. Les prix n’ont pas stagné, mais ont vraiment chuté. La baisse a été en continue dans la capitale et elle est d’autant plus signifiante pour les propriétés ayant une grande surface. La crise sanitaire, les confinements et les déconfinements ont eu un impact sur le prix des appartements familiaux.

Une famille avec un budget assez limité pourra alors s’offrir une grande propriété avec un jardin dans une zone proche de banlieue. Les prix de ces appartements familiaux ne sont pas non plus très chers dans les 5ème, 3ème, 6ème, 7ème, 10ème et 15ème arrondissements. Attention quand même : les prix sont vraiment au sommet dans les départements de la petite et de la grande couronne. Si vous voulez vraiment avoir votre appartement en Seine-et-Marne ou dans le Val-d’Oise, il faudra préparer un plus grand budget.

Acheter maintenant ou attendre encore un peu ?

Les professionnels de l’immobilier prévoient encore une baisse des prix pour les prochains mois, mais comprenez que ce n’est qu’une prévision. Alors si on profitait de la situation ? Retenez également que prix bas rime avec commissions basses. Vous n’aurez pas à payer si cher l’agence et le notaire. Les frais de garanties du prêt immobilier seront également moindres. Cependant, vous n’êtes pas convaincu du bien, vous pouvez attendre encore un peu. L’achat d’une maison ou d’un appartement est une grande décision, alors ne vous trompez pas et prenez votre temps.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons