Catégories

Comment calculer un bon revenu de location ?

Comment calculer un bon revenu de location ?

La principale raison d’investir dans l’immobilier est le rendement.

Comment calculez-vous le rendement annuel d’un investissement dans l’immobilier, et quels paramètres devriez-vous prendre en considération ?

Un investissement dans l’immobilier peut avoir plusieurs formes de rendement.

Les formes d’efficacité les plus couramment connues sont :

Lire également : Comment puis-je aviser les FAC que je quitte ma maison ?

1. Bénéfice à court revenus locatifs Qui investit dans l’immobilier et le loue tout de suite, ils reçoivent mensuellement que les locataires paient.

2. Revenu long terme Quiconque investit intelligemment dans l’immobilier, investit dans des biens immobiliers de qualité dans un emplacement privilégié.

Lire également : Comment déplacer un réfrigérateur ?

Cela augmente la probabilité que lors de la vente de la propriété, il y a aussi un plus-value est réalisé. La plus-value est la différence positive entre le prix d’achat de la propriété et le prix de vente après, par exemple, 10 ans.

Les prix des maisons et des appartements sont en Belgique les cinq dernières décennies ont fortement augmenté. Ceux qui ont investi dans l’immobilier au cours de la dernière période ont probablement été en mesure de réaliser de très belles survaleurs.

Mais il est peu probable que les prix continuent d’augmenter à ce rythme.

Dans le calcul ci-dessous, nous examinons la rapport annuel de l’investissement. Par souci de sécurité, nous ne prenons pas en compte la vente de la propriété et la valeur ajoutée potentielle qui y est réalisée.

Bon à savoir : tous les types de « retour » ne peuvent pas être résumés dans une feuille de calcul.

L’investissement dans l’immobilier peut être une bonne forme de protection contre l’inflation. L’étendue de cette protection est difficile à calculer à l’avance. Les « parties » moins numériques d’un investissement immobilier — comme une bonne nuit de sommeil — sont également précieuses. « Investir sans soucis n’est pas dans la feuille de calcul, mais il y a une solution pour, à savoir les 3 garanties uniques de Syus.

Comment calculez-vous le rendement annuel de votre investissement ?

Pour un bon calcul du rendement annuel, nous cartographions d’abord le coût total. Cela correspond au prix d’achat total. Après cela, nous listons le revenu annuel. Vous obtenez la déclaration en divisant votre revenu annuel par le prix d’achat total.

1. Achat d’investissement

Cela inclut l’achat de l’immobilier lui-même.

Dans notre exemple, l’achat de l’immobilier s’élève à 186.000 euros.

2. Coûts à l’achat

Lors de l’achat de biens immobiliers, en plus du montant pour la propriété elle-même, il y a aussi un certain nombre de coûts supplémentaires.

2.1. Frais d’inscription

Si vous achetez une maison, un appartement ou un terrain à bâtir, vous payez la loi de vente (taxe d’enregistrement) sur le prix d’achat. (Source : Vlaanderen.be)

Le droit de vente est dû dans la Région où les marchandises vendues sont situé.

En Flandre, le taxe d’inscription 10% si, entre autres choses, le propriétaire de la nouvelle propriété immobilière possède déjà des biens immobiliers. Plus d’informations sur les conditions peuvent être trouvées sur le site de Notaris.be

Dans notre exemple, les frais d’inscription s’élèvent à 18,100 euros.

2.2. Honoraires de notaire

Pour sceller légalement une vente, un acte notarié est requis. Toute vente de biens immobiliers doit donc être enregistrée auprès du notaire. Le notaire fait les recherches nécessaires à cet effet, verse le contrat de vente en un acte. Après cela, il invitera les deux parties à périr l’acte : c’est-à-dire que le notaire lit l’acte avec l’acheteur et le vendeur et l’a signé. (Source : Belgium.be)

Pour cet acte notarié, le notaire demande un salaire honorifique. Le salaire du notaire est fixé par le gouvernement : c’est-à-dire que le notaire ne peut rien demander de plus ou moins. (Source : Notaris.be) Sur le site de la Fédération Royale de le Notaire belge peut également vous faire calculer vous-même les coûts.

Dans notre exemple, les honoraires de notaire sont de 3.500 euros.

2.3. Part dans l’acte de base

Si vous investissez dans un logement compact comme un studio, une chambre d’étudiant ou un appartement, vous investissez dans une unité d’immeuble. Vous entrez ensuite dans une copropriété forcée.

L’acte de base contient la description de la propriété avec les parties communes et privées. Un acte de base doit être rédigé dans un acte notarié. Cette loi régit principalement les droits de propriété des copropriétaires, l’aspect « business ».

L’acte de base doit également inclure un rapport motivé d’un notaire, d’un arpenteur, d’un architecte ou d’un courtier. Cela tient compte de l’emplacement, de la destination et de la surface nette des espaces privés. (Source : Notaris.be)

Dans notre exemple, la part de l’acte de base s’élève à 450 euros.

4. Connexions utilitaire

Chaque unité doit également être connectée à des services publics tels que l’eau et l’électricité.

Dans notre exemple, le coût pour cela est de 375 euros.

Le prix d’achat total

En facturant à la fois le prix d’achat et les coûts supplémentaires dans notre exemple, le prix d’achat total d’un logement compact de 200.000 euros s’élève donc à 208 425 euros.

Revenu

Ceux qui investissent intelligemment, dans notre exemple, ont acheté une unité de vie compacte de qualité dans un emplacement privilégié. Découvrez nos projets en cours ici.

Quiconque investit dans une propriété à revenu veut louer l’immobilier. En la louant, vous recevrez tous les mois revenus locatifs .

Dans notre exemple, le revenu locatif est de 585 euros par mois.

Chaque année, grâce à la gestion premium de Syus, cela permet d’obtenir des frais de location totaux de 7 020 euros.

Attention, aussi, les autorités fiscales viennent une fois par an et collectent Immobilier retenue à la source . Dans notre exemple, cela s’élève à 300 euros.

Le revenu locatif net annuel s’élève donc à 6 720 euros (7 020 euros — 300 euros).

Retour

Si vous divisez le revenu de location annuel par le prix d’achat total, vous obtenez la déclaration annuelle.

Dans notre exemple, il s’agit de 6,720/208.425 EUR. Par conséquent, le rendement annuel 3,22%.

Bon à savoir : le kilométrage de 3,22% vous pouvez toujours de manière significative pull-up en utilisant une hypothèque prêt . Si vous souhaitez un calcul détaillé, n’hésitez pas à nous contacter à une consultation gratuite .

Le rendement d’un investissement n’est pas seulement déterminé par le revenu annuel.

Astuce 1 : Évitez les dépenses inutiles.

Les dépenses annuelles jouent également un rôle important. Des dépenses structurelles élevées peuvent être préjudiciables aux Retour.

Par exemple, si vous achetez un bien à revenu déjà plus âgé, il y a de bonnes chances que des rénovations ou des renouvellements devront avoir lieu dans un avenir prévisible. Ces dépenses peuvent constituer un frein important à votre déclaration.

Quiconque investit dans des biens immobiliers de qualité a moins de préoccupation dans ce domaine.

Astuce 2 : Éviter les risques inutiles

Il y a d’autres choses qui pourraient freiner le rendement lorsqu’on investit dans l’immobilier.

  1. Taux d’inoccupation : chaque mois la propriété n’est pas louée, le rendement annuel baisse de 8%.
  2. Par défaut : un locataire qui ne paie pas à temps provoque un stress chaque mois. L’impact du défaut est encore plus grand que celui du poste vacant car vous pouvez placer un nouveau locataire.
  3. Rechercher un nouveau locataire. Chercher un nouveau locataire prend du temps, de l’argent et de l’énergie. Un steward peut le faire pour vous, mais il facture également un coût supplémentaire pour cela.

Ce sont des seulement 3 exemples. En réalité, nous voyons bientôt neuf facteurs qui peuvent ronger au retour. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter le livre électronique ci-dessous : les 9 éléments qui rongent votre retour sur investissement dans l’immobilier.

Les 9 éléments qui rongent votre rendement lors de l’investissement dans l’immobilier

Heureusement, il existe des solutions pour les trois « préoccupations » ci-dessus.

Syus a développé 3 garanties uniques qui vous permettent d’investir sans soucis.

Investir sans soucis dans l’immobilier ?

L’investissement dans l’immobilier est une stratégie à long terme. Cela signifie également que les effets peuvent fonctionner à long terme. Quiconque investit intelligemment, investit avec un minimum de risques et de préoccupations. Une bonne nuit de sommeil ou un minimum de soucis est difficile à quantifier, mais c’est un aspect important de votre investissement.

Qui investit dans l’immobilier, ne veulent pas de nuits blanches ou se sentir inutile s’inquiéter. C’est pourquoi Syus a développé trois garanties uniques qui vous permettent d’investir sans soucis :

1. Garantie de location optimale

Syus garantit pendant les 5 premières années de votre investissement que les revenus locatifs seront déposés rapidement chaque mois. Aussi en cas de défaut ou de vacance, vous recevrez le revenu de location mensuel.

2. Gestion complète sans soucis

Vous n’avez pas à vous soucier des frais de fonctionnement, privés et communs. Syus prend en charge la gestion All-In pendant les cinq premières années de votre investissement. Quels sont les coûts : gestion des baux, recherche libre de nouveaux locataires, descriptions de localisation, paiement et gestion des commissions, réparations, etc.

3. Vue claire du rendement net

Chez Syus, le net est net réel, et les rendements durables sont centraux.

En savoir plus sur les 3 garanties uniques qui vous permettent d’investir sans soucis.

Planifiez ici sans obligation une consultation gratuite.

Souhaitez-vous faire un calcul concret de la déclaration, avez-vous besoin de conseils supplémentaires ou voulez-vous voir comment vous pouvez influencer de manière significative le rendement annuel en utilisant un prêt ?

N’hésitez pas à nous contacter ici.

Consultation gratuite

Vous voulez en savoir plus sur l’investissement dans l’immobilier ? N’oubliez pas de consulter nos réponses aux douze questions les plus fréquemment posées sur l’investissement immobilier.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons