Catégories

Primo-accédants : petit guide pour réussir un premier achat immobilier

Primo-accédants : petit guide pour réussir un premier achat immobilier

Investir dans le secteur immobilier doit se faire suivant un nombre de règles. Que ce soit dans le cadre d’un investissement ou d’un achat d’une résidence individuelle, acheter un bien immobilier pour la première fois nécessite une bonne connaissance du marché.

Vous devez donc bien vous renseigner sur les différentes modalités avant de vous lancer. Pour vous aider à réussir votre premier achat immobilier, cet article vous donne des conseils imparables pour le faire.

A découvrir également : Les nombreux atouts de l'immobilier neuf pour votre investissement immobilier

Définir ses besoins

Il est important de savoir ce qu’on veut et c’est pour cela qu’il faut définir ses besoins au préalable. Cette étape consiste à déterminer le type de logement que vous voulez (studio, appartement, maison) et les éléments indispensables rattachés à vos exigences. Sur ce dernier point, on note l’état du bien (neuf, ancien), l’emplacement, les accessoires (balcon, piscine, garage) et plein d’autres.

S’entourer des professionnels de ce domaine

Lors de cet exercice qui peut être stressant et truffé de piège, il est conseillé de se faire assisté par des proches ayant plus ou moins une meilleure expérience dans le domaine. Par ailleurs, vous pouvez également solliciter l’accompagnement d’un organisme professionnel notamment les agences immobilières ou bien même le notariat. Dans ce cas, insistez sur le caractère professionnel de l’agence ou du notaire.

A lire en complément : Loi Pinel 2021 : conditions et avantages de ce dispositif

Établir un budget

Cette étape est également importante comme toutes les autres. Établir le budget c’est fixer le montant que l’on veut allouer à son projet immobilier. Acheter un bien immobilier étant une question de moyen, il est donc primordial, avant même de se lancer dans la recherche dudit bien, d’établir avec précision sa capacité financière.

Prendre son temps

Devenir propriétaire pour la première fois est une étape cruciale à ne surtout pas prendre à la légère. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de faire preuve de patience. Alors, la précipitation, la spontanéité, la hâte, les coups de cœur… sont des gestes à éviter au risque de tomber dans les pièges qui vous amèneront à une mauvaise affaire.

premier achat immo

Bref, vous devez faire preuve de recule, car les primo-accédants comme vous sont généralement les cibles de vendeurs sans foi ni loi, alors méfiez-vous et ne vous pressez pas. Ainsi, vous pouvez vous offrir la maison dont vous avez toujours rêvé. Certes cela vous prendra du temps, mais ce qui est important ici n’est pas le moyen mais plutôt la finalité.

Être bien organisé

Une bonne organisation vous permettra d’être d’avoir du succès dans votre projet. Avec un manque d’organisation, vous pouvez rapidement vous désorienter. Pour ne pas arriver à ce stade, établissez une méthode et suivez-la !

Toujours s’apprêter avant la visite

Avant d’effectuer la visite du logement, organisez-vous. L’organisation consiste ici à faire une synthèse de vos différentes exigences. Le bien en question devra répondre à chacune d’elle, sinon à celles que vous jugerez essentielles.

Marchander pour obtenir un meilleur prix

Lorsque vous constatez que le bien à votre disposition répond à vos différents critères, négociez avec le vendeur afin d’obtenir une réduction sur le prix initial.

Acquérir un bien immobilier sous le statut de primo-accédant confère de nombreux avantages. Vous pouvez par exemple profiter des solutions proposées  par le gouvernement afin d’accéder à un financement viable. En qualité de primo-accédant, vous pouvez également profiter d’un prêt à taux zéro.

Connaître les aides financières disponibles pour les primo-accédants

Il existe de nombreuses aides financières dont peuvent bénéficier les primo-accédants pour réaliser leur projet immobilier. Parmi elles, le prêt à taux zéro, qui permet d’emprunter une somme sans payer d’intérêts, peut être un véritable coup de pouce pour concrétiser votre achat.

En plus du prêt à taux zéro, il est aussi possible de faire appel au Prêt Action Logement. Ce dispositif mis en place par le gouvernement permet aux salariés des entreprises privées non agricoles employant plus de 10 personnes et cotisant auprès du comité interprofessionnel du logement (CIL) d’obtenir une aide financière pour l’achat ou la construction d’un bien immobilier.

Autre précieuse aide disponible : l’Aide Personnalisée au Logement (APL). Elle peut être accordée sous certaines conditions aux foyers modestes souhaitant accéder à la propriété. Cette allocation joue notamment sur le montant des mensualités exigibles vis-à-vis du crédit contracté et ainsi aidera les primo-accédants dans leurs remboursements.

Il ne faut pas négliger le Prêt Épargne Logement, réservé aux titulaires d’un compte épargne logement. Ce prêt bénéficie généralement d’un taux très avantageux et convient particulièrement bien à ceux qui ont déjà économisé une partie importante de leur apport personnel.

Bien évidemment, chaque situation est différente et tous ces dispositifs doivent être étudiés avec attention avant toute prise de décision. Vous devez bien vous renseigner auprès des différents organismes mais aussi, dans certains cas, être accompagné par un professionnel du secteur immobilier pour avoir toutes les clés en main et réussir votre achat en toute sérénité.

Évaluer l’état du bien immobilier avant l’achat pour éviter les mauvaises surprises

Lorsqu’on est primo-accédant, on ne dispose pas toujours d’une grande expérience en matière d’achat immobilier et il peut être difficile de savoir comment évaluer l’état du bien convoité. Pourtant, une inspection minutieuse permettra d’éviter les mauvaises surprises.

Dans un premier temps, pensez aux coûts supplémentaires non négligeables qui peuvent constituer un gouffre financier.

Il faut se pencher sur la toiture ainsi que sur l’état général de l’isolation thermique et phonique afin de déceler tout risque lié aux intempéries (fuites) ou toute nuisance sonore extérieure.

Pensez à faire appel à un professionnel pour effectuer une inspection plus approfondie du bien. Bien que cette étape puisse sembler contraignante et coûteuse, elle permettra d’éviter toute mauvaise surprise lors de l’achat.

Si le logement se trouve dans une copropriété, pensez aussi à consulter les comptes spécifiques au bâtiment comme les charges communes ou la régularité des appels de fonds… Tout cela doit être pris en compte avant tout engagement afin d’anticiper tous les frais supplémentaires qui peuvent survenir par la suite.

Articles similaires

Lire aussi x