Catégories

Comment détecter les vices cachés dans un logement ?

Comment détecter les vices cachés dans un logement ?

Acheter une maison dans l’ancien peut être un investissement intéressant et une excellente occasion d’acquérir une propriété. En règle générale, ces biens immobiliers ont un prix plus abordable par rapport aux logements neufs. Cependant, l’achat d’une maison dans l’ancien présente également certains inconvénients. L’un des plus courants est le manque de systèmes efficaces, ce qui vous obligera à faire un investissement supplémentaire pour réduire la consommation d’énergie de votre nouvelle maison. En outre, vous pouvez également rencontrer des problèmes plus graves tels que des «vices cachés». Voilà pourquoi, dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer comment les détecter. 

Qu’est-ce qu’un vice caché ? 

En plus de vérifier si le prix de vente du bien qui vous intéresse est juste, grâce à vos recherches sur le prix du m2 en France, vous devez prêter une attention particulière aux possibles vices cachés de la maison que vous souhaitez acheter. Un vice caché dans un logement est un problème lié à des défauts dans les différentes installations du bien qu’on ne voit pas à l’œil nu. Mauvaise installation d’eau, défauts dans les fondations, système de chauffage défectueux, mauvaise isolation thermique et acoustique, système électrique en mauvais état, finitions mal réalisées, les vices cachés peuvent être nombreux. 

A voir aussi : Comment se débarrasser des moustiques dans son appartement ?

Exemples de vices cachés d’une maison

Les vices cachés peuvent être : 

  • liés à l’eau : humidité ou fuites suite à une mauvaise étanchéité ou des canalisations endommagées ;
  • liés aux fondations : fissures résultant de rénovations effectuées sur le bien ou dans les maisons adjacentes ;
  • liés aux finitions : bombage, décoloration ou éboulement de sols à cause de matériaux de mauvaise qualité ;
  • liés à un mauvais comportement thermique et acoustique : problèmes de bruit, mauvaise isolation, pertes de chaleur ;
  • liés à un dysfonctionnement du système électrique : interrupteurs et prises de courant mal positionnées ou défectueuses.

Comment repérer un vice caché ? 

Il n’est pas facile de repérer des vices cachés dans une maison. En général, cela ne saute pas aux yeux, il faut analyser différents points dans le logement. Voilà pourquoi, si vous souhaitez acheter dans l’ancien, nous vous conseillons vivement de faire appel à un professionnel de l’immobilier pour la détection des vices cachés. Le prix de ce service est un bon investissement, car il vous évitera de très mauvaises surprises par la suite qui pourraient vous coûter encore plus cher. 

A lire aussi : Quelle couleur tuile pour agrandir Pièce ?

Vous avez aussi la possibilité de faire ajouter une clause relative aux vices cachés dans le contrat de vente. En cas de découverte de défauts non communiqués par le vendeur dans le logement après l’achat, vous serez couvert et vous pourrez faire des réclamations. Enfin, nous vous suggérons de vous informer ‘par vous-même’ sur l’état du bien immobilier. Poser des questions au vendeur, aux voisins, à la mairie et n’hésitez pas à faire appel à un agent immobilier pour qu’il vous accompagne pendant la visite et pour qu’il puisse lui aussi vous aider à détecter des vices cachés dans le logement.

Que faire si vous détectez un vice caché ?

Si vous détectez un vice caché pendant une visite, vous pouvez tout simplement renoncer à l’achat de la maison ou alors négocier le prix de vente à la baisse. Si vous détectez un vice caché après l’achat, sachez que vous avez le droit de réclamer. Vous pouvez commencer par contacter le vendeur pour trouver une solution. S’il ne coopère pas et qu’aucune solution amiable ne peut être trouvée, vous aurez le droit de faire appel à la justice pour obtenir réparation. 

Articles similaires

Lire aussi x