Catégories

Quel salaire pour un prêt de 150 000 euros ?

Quel salaire pour un prêt de 150 000 euros ?

Le financement de certains projets nécessite inéluctablement la demande d’un crédit à la banque. En fonction du montant que vous envisagez d’emprunter, les établissements bancaires demandent un certain nombre de pièces, constituants le dossier de demande.

Parmi celles-ci figure votre revenu. Sa valeur varie selon le montant sollicité. Si vous souhaitez obtenir un prêt de 150 000 euros, cet article vous dit quel salaire vous devez avoir vous être éligible pour ce prêt.

A découvrir également : Quels sont les meubles indispensables pour bien aménager votre intérieur ?

Les différents facteurs pour un prêt de 150 000 euros

Lorsque vous soumettez une demande de prêt d’un montant de 150 000 euros, de nombreux éléments sont étudiés par la banque. Cette étude se fait dans le but de déterminer si le montant souhaité, concorde avec vos capacités de remboursement. Le revenu est le facteur clé dans ce calcul. Vous ne pouvez pas gagner de faibles revenus et demander un prêt de 150 000 euros. Votre demande sera rejetée. Pour savoir le montant dont vous pouvez bénéficier, la banque va effectuer son calcul sur la base de certains revenus seulement.

Dans le cas où vous occuperiez un poste avec un contrat de travail à durée déterminée, la banque prendra en compte les revenus de vos trois dernières années d’activité. Si vous êtes fonctionnaire ou que vous êtes dans une situation de contrat à durée indéterminée, vos salaires sont pris en compte. La banque tiendra également compte des éventuelles primes que vous percevriez, et ce, en procédant à un mode de calcul déterminé. Les éventuels revenus locatifs seront considérés à hauteur de 70 %.

A lire aussi : Tous nos conseils pour choisir le meilleur isolant thermique

salaire pour prêt de 150 000

Le taux d’endettement et le reste à vivre

Vous souhaitez bénéficier d’un prêt de 150 000 euros et vous vous questionnez sur quel salaire percevoir. Vous devez savoir qu’il y a des éléments à prendre en compte. Le taux d’endettement permet de savoir si vos revenus sont susceptibles de couvrir de nouvelles charges. Le taux est fixé à 33 %. Plus simplement, la mensualité de votre crédit doit représenter le tiers de vos revenus.

Le reste à vivre est un complément du taux d’endettement. La banque fait la différence entre les revenus que vous percevez et les charges qui vous incombent. Les mensualités de votre crédit seront comprises dans ces charges. Si le reste à vivre n’est pas suffisant pour couvrir les dépenses du quotidien, alors vos revenus ne permettent pas de bénéficier du crédit souhaité.

Illustration du salaire pour un prêt de 150 000 euros

On suppose que vous soumettez une demande de prêt d’un montant de 150 000 euros avec une durée de remboursement de 20 ans. Vous avez 20 × 12 mensualités à payer ce qui fait 240 mensualités. 150 000 €/240 = 625 €. Vous devrez payer 625 € chaque mois et ce montant doit représenter le tiers de vos revenus. Les revenus devront donc être 625 € × 3 = 1875 €. Ce calcul est effectué sans la prise en compte du TAEG et du taux d’assurance. Sur la même durée, si ion suppose un TAEG de 1,30 % et un taux d’assurance de 0,36 % la mensualité devient 755 € et le montant minimum des revenus sera de 2514 €.

On retient que la détermination du salaire pour bénéficier d’un prêt de 150 000 euros est fonction de certains éléments. Le montant des revenus pour un prêt de 150 000 euros doit être en principe 3 fois le montant de chaque mensualité.

Comment calculer son taux d’endettement simplement et rapidement ?

Vous l’avez compris, votre taux d’endettement a une influence majeure sur votre capacité d’emprunt. Bien qu’il soit possible de faire le calcul vous-même grâce aux différents facteurs à prendre en compte, sachez que vous n’avez pas nécessairement besoin de le faire. Il existe une solution encore plus simple, que nous allons vous présenter à travers cet article. Il s’agit d’un site qui permet de simuler son taux d’endettement.

Simuler son taux d’endettement en ligne gratuitement

Plutôt que d’effectuer vos calculs de manière approximative vous-même, vous pouvez tout simplement simuler votre taux d’endettement en ligne, et ce, gratuitement. En plus d’être gratuit, c’est simple et très rapide. Vous avez juste à fournir les informations demandées, à savoir : 

  • Si vous empruntez seul ou à deux
  • Vos revenus mensuels
  • Vos dépenses fixes chaque mois

Il vous suffit ensuite de laisser le site faire le calcul. Selon le pourcentage de taux d’endettement et la durée de votre prêt, la somme va bien évidemment varier. Utiliser le simulateur vous permet donc de vérifier cela en direct sans avoir besoin de refaire plusieurs calculs.

Où se rendre pour faire une simulation de taux d’endettement rapide et gratuite ?

Les sites de simulation de taux d’endettement sont donc très intéressants, il faut le dire. Simple d’utilisation, rapides et gratuits, ils sauront vous accompagner dans votre projet. Mais, où se rendre pour cela ? Il vous suffit tout simplement de vous rendre sur des simulateurs en ligne, comme par exemple le célèbre site lesfurets. Il s’agit d’un site qui vous permet de comparer les assurances entre elles, ou encore de bien choisir sa banque. Enfin, ils vous aident à calculer votre taux d’endettement. C’est donc un site très complet que nous vous recommandons fortement d’utiliser au quotidien pour vous faciliter la vie.

Les avantages et les inconvénients d’un prêt de 150 000 euros

Avant de vous lancer dans un prêt de 150 000 euros, il faut calculer votre taux d’endettement. Effectivement, ce dernier permettra de déterminer si vous êtes en mesure ou non d’emprunter une telle somme. Le taux d’endettement correspond à la part des revenus que vous consacrez au remboursement des crédits.

Pour le calculer, il suffit d’additionner toutes les mensualités que vous devez rembourser pour vos crédits (crédit immobilier, crédit auto, etc.) et de diviser cette somme par le total net des revenus du foyer. Le résultat obtenu doit être multiplié par 100 pour obtenir le pourcentage du taux d’endettement.

Si votre taux d’endettement est supérieur à 33 %, cela signifie que plus d’un tiers de vos revenus est consacré au remboursement des dettes. Dans ce cas-là, il peut être difficile voire impossible pour vous, selon votre profil financier personnel et familial ainsi que vos charges actuelles et futures prévues, de souscrire à un nouveau prêt comme celui-ci sans prendre trop de risques financièrement parlant.

  • Renégociez vos contrats : Renégocier les contrats (assurance habitation ou voiture, etc.), c’est aussi possible ! Si ces derniers sont trop chers par rapport aux offres sur le marché actuel après études comparatives récentes, il y a de fortes chances que vous puissiez faire des économies importantes en renégociant ces contrats.
  • Regroupez vos crédits : Si vous avez souscrit plusieurs crédits auprès de différentes banques ou organismes financiers et que leur cumul engendre un taux d’endettement trop élevé, il peut être judicieux pour vous de les regrouper. Cette opération permettra notamment d’allonger la durée du remboursement afin de réduire le montant des mensualités.
  • Lisez attentivement votre contrat : Lorsque vous souscrivez un nouveau prêt, prenez le temps de lire attentivement toutes les clauses du contrat avant de signer. Il faut vérifier les modalités du prêt (taux d’intérêts, frais divers, etc.).
  • Ce faisant, si après avoir procédé à toutes ces vérifications et adaptations nécessaires sur votre situation financière personnelle actuelle et future prévue au cours des prochains mois/années ainsi qu’à votre profil familial, professionnel, etc., et suite à l’étude comparative proposée par une agence spécialisée dans ce domaine pour comparer chaque offre possible sur le marché actuel, 150 000 euros représente bel et bien une somme raisonnable selon vos moyens alors foncez ! Sinon ? Pas besoin non plus forcément d’être découragé(e) : mieux vaut patienter jusqu’à ce que vos finances soient optimales avant toute prise de décision hâtive !

    Les alternatives possibles pour financer un projet de cette envergure

    Souscrire à un prêt de 150 000 euros peut paraître difficile et risqué financièrement parlant. Il existe plusieurs alternatives possibles pour financer votre projet sans vous mettre en situation d’endettement excessif.

    L’un des dispositifs les plus connus est le prêt à taux zéro (PTZ). Ce dernier permet notamment aux primo-accédants de bénéficier d’une aide financière non négligeable. Le montant du PTZ varie en fonction du lieu où se situe le bien immobilier ainsi que du nombre d’occupants.

    • Vous pouvez aussi opter pour la prime énergie, qui vous permettra de réaliser des économies sur vos travaux environnementaux tout en allégeant considérablement votre budget.

    Ce type de solution a été mis en place depuis quelques années maintenant grâce au gouvernement français dans une volonté commune d’amélioration et/ou rénovation écologique globale des logements existants ou neufs construits. Il s’agit donc clairement d’une alternative intéressante même si elle demande souvent plusieurs démarchages administratifs afin de constituer un dossier complet répondant aux critères stricts définis par chaque dispositif concerné.

    La location avec option d’achat

    Pour les personnes qui souhaitent effectuer une acquisition immobilière mais qui n’ont pas les fonds nécessaires pour le faire, la location avec option d’achat peut être une solution efficace. Cette dernière consiste à louer un bien immobilier pendant une durée déterminée avec la possibilité de l’acheter à la fin du contrat.

    Le crowdfunding

    Le crowdfunding, ou financement participatif en français, est aussi une alternative intéressante. Ce dispositif permet de récolter des fonds auprès de plusieurs investisseurs qui croient en votre projet et sont prêts à vous aider financièrement. Le crowdfunding est souvent utilisé pour financer des projets innovants et créatifs tels que des films, des albums musicaux ou encore des start-ups.

    L’aide familiale

    Dans cette liste non exhaustive d’alternatives possibles au crédit bancaire classique, il existe l’aide familiale . Celle-ci consiste tout simplement à demander un prêt familial auprès d’un proche qui acceptera ainsi de vous aider financièrement dans votre projet personnel (et selon sa disponibilité et ses moyens propres). Il s’agit généralement d’une solution simple et rapide qui ne requiert aucune démarche administrative particulière ni aucun frais supplémentaire lié aux taux d’intérêts extrêmement bas voire nuls selon chaque cas individuel concerné.


    Il faut se renseigner sur toutes les alternatives existantes avant de souscrire un prêt bancaire classique afin que ce dernier ne devienne pas trop contraignant sur le long terme. Pour cela, nous vous invitons à étudier les différentes options qui pourraient convenir le mieux à votre situation personnelle, familiale et professionnelle en fonction de vos projets immobiliers ou autres souhaités.

    Articles similaires

    Lire aussi x