Catégories

Cultiver des pommes de terre chez soi dans son jardin potager

Cultiver des pommes de terre chez soi dans son jardin potager

La pomme de terre est un légume de consommation courante que la plupart des Françaises et des Français achètent dans le commerce sans nécessairement en connaître la provenance. Pourtant à partir du moment où l’on possède ne serait-ce qu’un petit jardin potager, cultiver ses propres pommes de terre est tout sauf compliqué. Vous êtes attiré(e) par cette perspective de pouvoir manger des pommes de terre que vous avez cultivées vous-même ? Alors vous êtes au bon endroit avec cet article de blog !

Cultiver des pommes de terre chez soi, c’est facile !

Vous n’avez pas particulièrement la main verte et vous vous dites que cultiver des pommes de terre n’est pas quelque chose de facile ? Détrompez-vous bien vite ! Un peu de place dans votre jardin potager et la lecture attentive des quelques conseils qui suivent que vous n’aurez plus qu’à reproduire et hop, le tour est joué ! Vous aurez dans quelques mois le plaisir de pouvoir déguster vos propres pommes de terre.

A lire aussi : À la découverte du salon de jardin

Voyons donc sans plus attendre comment procéder.

Pour commencer, il vous faut une terre suffisamment drainante et des bulbes de pommes de terre. Vous pouvez vous approvisionner auprès d’un expert en la matière qui vous propose une large variété de plants de pommes de terre à l’image de JB Bernard ici par exemple.

A voir aussi : Quels sont les avantages de Arbutus ?

Notez qu’il est tout à fait possible de mélanger les différents types de pommes de terre les uns avec les autres pour avoir davantage de variétés à disposition au moment de la récolte.

Une fois le printemps arrivé ( quand le lilas a fleuri), vous pouvez planter vos tubercules. Pour planter ceux-ci, vous devez commencer par creuser des sillons espacés d’environ 70 centimètres les uns des autres. Disposez-y ensuite les bulbes à environ une dizaine de centimètres de profondeur et à une trentaine de centimètres les uns des autres. Idéalement, veillez à ce que les tubercules soient disposés avec les germes vers le haut. Recouvrez ensuite les tubercules avec la terre qui se trouve de part et d’autre de chaque sillon.

Quand les feuilles auront atteint approximativement 25 centimètres, vous pourrez procéder au buttage. Cette opération consiste à rabattre la terre environnante pour d’une part consolider les tiges et d’autre part permettre de protéger les pommes de terre des rayons du soleil ce qui les rendrait non comestibles. C’est un peu le « paradoxe » de la pomme de terre qui doit être plantée au soleil mais qui doit en être protégée !

Approximativement 4 mois après la plantation, vous pourrez récolter vos pommes de terre. Tout dépendra ensuite si vous souhaitez des pommes de terre nouvelles (ou de primeur), qui se récolteront quand celles-ci sont en fleur ou si vous souhaitez des pommes de terre de conservation auquel cas vous devrez attendre que les tiges et les feuillages soient complètement jaunies.

Comme vous le savez sans doute, pour bien conserver vos pommes de terre, vous devez les conserver à l’abri de la lumière dans une pièce à la fois fraîche et sèche.

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin potager à disposition parce que vous vivez en appartement, mais que vous avez en revanche un peu de place sur un balcon, vous pouvez tout à fait cultiver vos pommes de terre en pot à partir du moment où vous en avez un ou plusieurs suffisamment profonds.

Cultiver ses propres pommes de terre, c’est plein d’avantages

En cultivant soi-même les pommes de terre que l’on va ensuite pouvoir consommer en famille, on bénéficie de nombreux avantages. Tout d’abord, on connaît la provenance des pommes de terre que l’on va déguster et on sait qu’elles ont été cultivées sainement. Ensuite, c’est la possibilité de choisir des pommes de terre en fonction de ses goûts personnels et non en fonction de ce qui est disponible dans le commerce. Cela vous permettra par exemple d’opter pour une variété particulièrement savoureuse pour les salades de pommes de terre si c’est ce que vous préférez, ou d’opter pour une variété meilleure pour les pommes de terre cuites à la vapeur, etc.

Bien évidemment, une variété de pommes de terre donnée pourra être cuisinée en dehors de sa spécialité et on sait très bien que l’on ne déguste pas la pomme de terre toujours de la même façon, mais cela permettra de choisir une ou plusieurs variétés par rapport à ce que l’on déguste le plus souvent.

Enfin, vous aurez le plaisir de déguster un légume que vous avez cultivé vous-même, une sensation toujours appréciable.

Articles similaires

Lire aussi x